23 février 2016

AUBE VITRAUX

L’engagement du Département en faveur du patrimoine !

Avec la Cité du vitrail, le Département de l’Aube poursuit la dynamique culturelle et touristique engagée en 2009 avec l’exposition d’intérêt national Le Beau XVIe sur la sculpture champenoise (Troyes – 71 000 visiteurs) et renouvelée, en 2012, avec l’événement Templiers. Une histoire, notre trésor (58 000 visiteurs). La volonté est la même : faire en sorte que les habitants du département s’approprient leur patrimoine et participent à sa valorisation, promouvoir les richesses patrimoniales de l’Aube en Champagne afin de renforcer l’image, la notoriété et l’attractivité du département.

Lieu culturel et pédagogique, point de départ de découvertes in situ, la Cité du vitrail a été conçue avec l’aide d’un conseil scientifique présidé par Michel Hérold (directeur du comité français du Corpus vitrearum, Centre André Chastel). Elle est au coeur d’un projet scientifique, culturel et touristique d’envergure – dont l’été 2013 marque le premier acte.

La Cité du vitrail se situe au coeur de Troyes, capitale historique de la Champagne. Elle est installée dans l’enceinte de l’Hôtel-Dieu-le-Comte, remarquable ensemble XVIIIe où elle est appelée à se développer. La Cité du vitrail s’inscrit sur un itinéraire naturel entre la cathédrale et la basilique Saint-Urbain, aux prestigieux vitraux. L’ancienne « grange » qu’elle occupe a été entièrement restaurée par le Département de l’Aube en 2013. La Cité du vitrail achève ainsi la métamorphose d’un quartier très prisé des touristes, le long des quais du canal de la Haute-Seine.

Dans la « grange » XVIIIe, l’exposition permanente : dix siècles de vitrail à hauteur de regard…

Alors que le vitrail est parfois difficile d’accès, ici, tout est à hauteur de regard. Pour la première fois, il est possible d’appréhender « de près » les mutations stylistiques du Moyen Âge à nos jours.

Sur 150 m², sont présentés une vingtaine de vitraux du Moyen Âge au XXIe siècle. Parmi eux figurent des pièces monumentales, tel l’Arbre de Jessé de Laines-aux-Bois (Aube) : un vitrail de 3,50 m x 2 m, représentatif de la riche production locale du Beau XVIe siècle. Ces œuvres originales seront régulièrement renouvelées au fil des prêts. Leurs propriétaires sont très divers : État, ville de Troyes, autres communes de l’Aube, Société académique de l’Aube, particuliers, etc. Le vitrail de l’Aube en Champagne est largement représenté, aux côtés d’oeuvres d’autres départements et régions. De même, le vitrail civil affirme sa présence aux côtés de l’important patrimoine religieux.

Sobre et légère, la scénographie laisse toute leur place aux oeuvres, à la lumière et à la couleur.

Susciter l’émotion esthétique est la priorité – l’objectif étant aussi d’éveiller la curiosité et d’élargir les connaissances sur cet art peu connu du vitrail. Côtoyant des documents d’archives, les nouvelles technologies (bornes interactives, projections…) facilitent l’accès au savoir.

SITE INTERNET